De la juste place des femmes en politique… et à Villeneuve d’Ascq Droit de réponse à Madame Rousseau

Sylvain_Estager-150x150

Madame Rousseau vient de tenir dans la rubrique « Ascq’ on en dit » des propos consternants. Elle dresse un procès d’intention à la majorité sans tenir compte, manifestement, de la réalité.

En outre, elle porte des attaques particulièrement sexistes, et méprisantes à l’adresse de certaines élues du conseil municipal de Villeneuve d’Ascq.

Ces propos nous conduisent à mettre en valeur la singularité de l’exécutif de ce conseil municipal.

Au niveau national, on observe d’après les statistiques du ministère de l’intérieur que :

– Le poste de premier(e)-adjoint(e) est confié dans près de 80% des cas à un homme ; à Villeneuve d’Ascq, c’est une première-adjointe.

– Le logement est une délégation confiée dans 75 % des cas à un adjoint ; à Villeneuve d’Ascq, c’est une adjointe.

– La sécurité est une délégation confiée dans 75 % des cas à un adjoint ; à Villeneuve d’Ascq, c’est une adjointe.

– L’habitat est une délégation confiée dans 75 % des cas à un adjoint ; à Villeneuve d’Ascq, c’est une adjointe.

– L’emploi est une délégation confiée dans 70 % des cas à un adjoint ; à Villeneuve d’Ascq, c’est une adjointe.

– La culture est une délégation confiée dans 65 % des cas à un adjoint ; à Villeneuve d’Ascq, c’est une adjointe.

– L’état civil est une délégation confiée dans 65 % des cas à un adjoint ; à Villeneuve d’Ascq, c’est une adjointe.

Cette liste, loin d’être exhaustive, démontre que l’équipe conduite par G. Caudron dans ce mandat, comme lors du précédent, ne limite pas la condition des femmes au sein de l’exécutif au simple respect formel de la parité comme c’est, hélas, encore souvent le cas dans de nombreuses collectivités. Force de progrès, nous démontrons aussi dans ce domaine que Villeneuve d’Ascq est en avance sur son époque.

En définitive, les attaques portées par Madame Rousseau procèdent d’une posture irréfléchie sans doute davantage motivée par un esprit « revanchard » que par la raison.

On ne saurait que conseiller à Madame Rousseau de comparer l’importance des délégations accordées aux femmes dans l’exécutif de la municipalité de Villeneuve d’Ascq et des budgets qui s’y rapportent, avec ceux de l’exécutif auquel elle appartient au sein du Conseil Régional.

Gageons alors que certaines réalités lui apparaitront…

Sylvain Estager

Président du groupe E.PV.A.