Carte de vacances de Villeneuve d’Ascq

Le 29 juillet 2014

En juillet, comme chaque année dans notre ville des centres de loisirs sont ouverts.

Cette année, durant 19 jours, ils sont 17 centres maternels, 14 centres primaires, un centre à thème (sportif) sans oublier 3 centres sociaux primaires.

Ils offrent plus de 1800 places.

Cela représente un coût budgétaire pour la commune de plus de 610 000 euros soit près de 340 euros par enfant et par séjour.

Voilà en intro des chiffres à rappeler à l’heure où il est de bon ton de « brocarder » les communes et leurs élus.

Ce ne sont pas des dépenses de prestige mais un service public particulièrement utile et dont nous sommes fiers.

Qui ne se rend pas compte quelles seraient les conséquences d’une absence de telles structures ? Pour les parents qui travaillent bien entendu mais surtout pour tous ces enfants et ces jeunes qui, sans ces centres, resteraient devant leurs télévisions, leurs jeux vidéos, dans les entrées de leurs immeubles, dans la rue….

Avec tous nos autres services publics, de tels chiffres sont de belles réponses aux frileux, aux grincheux et à celles et ceux qui, à tout moment n’ont qu’une phrase à la bouche pour étayer leurs exigences « J’paie des impôts… moi … »

Voilà pour la réalité des faits et des chiffres

Mais pour moi le plus important n’est pas là.

L’important pour moi, l’important pour nous élus, c’est la joie, ce sont les sourires, ce sont les moments d’enthousiasme de tous ces enfants et ces jeunes que j’ai rencontré ce mardi 29 juillet dans 7 de nos centres, à Verlaine, à Verhaeren, à la Tamise, à Debruyne, à Mendes France, au CADCO et à Carroussel…. dans leurs multiples et riches activités dont la liste serait trop longue pour une carte de vacances.

A l’instar de ce que j’écrivais lors de mes visites de centres de vacances, je redirai : « Rien que du bonheur ! »

Des enfants et des jeunes heureux entourés d’animateurs et personnels attentifs, une volonté et des moyens municipaux, voilà les ingrédients d’une recette de vacances Villeneuvoises réussies et pour nous un encouragement à continuer malgré la dureté des temps.

Gérard Caudron