Et 1… et 2… et de 3 … !

Même si c’était prévu et même si, en ce 4 janvier 2016, cette issue n’est sans doute pas  insupportable comme celle qui aurait vu Madame Le Pen s’installer dans le fauteuil de Président de la Région – Nord – Pas de Calais – Picardie, l’image du nouveau Conseil Régional, vide de tout(e) élu(e) de Gauche et du « camp du progrès », ne peut laisser indifférent aucun citoyen ou élu qui se réclame de cette partie importante de l’opinion publique.

Sans doute, la loi électorale  instaurée pour éviter qu’un groupe minoritaire ne négocie ses voix pour faire une majorité,

sans doute oui, cette loi a ses bons côtés quand elle permet l’existence d’une majorité,

mais quand elle permet à une liste ayant obtenu 24,9% des voix au 1er tour (soit près de 15 % du corps électoral) d’avoir 116 élu(e)s sur 170 au deuxième tour avec la même liste, et le même programme,

on peut quand même s’interroger…

Mais c’est ainsi, c’est la loi et c’est donc la démocratie d’autant que c’est grâce aux désistements à gauche que le rassemblement des droites est passé de 24,9% au premier tour à 57% au deuxième…

C’est sur cette base et avec ces chiffres que le nouveau conseil régional s’est installé et que Xavier Bertrand en a été élu Président.

Je le félicite, je lui souhaite bon courage et je lui présente tous mes vœux de réussite.

Saura-t-il tenir compte de toute la majorité des électeurs qui l’ont fait Président ?

Je veux y croire, même si les noms de certain(e)s de ses vice-président(e)s et leurs premières déclarations peuvent me (et nous) poser questions…

Mais je l’ai dit et même si j’ai publiquement regretté les conditions de « la capitulation sans conditions au soir du premier tour », aujourd’hui les jeux sont faits.

J’ai fait et je fais le pari de l’intelligence et de bon sens de notre nouveau Président.

Dans son équipe, il y a une élue Villeuvoise, Florence Bariseau, qui ajoute ainsi à ses fonctions professionnelles, son mandat de Conseillère Municipale, celui de conseillère à la MEL et son poste de Présidente du groupe LR/UMP/UDI à la MEL, des délégations de Vice-Présidente importantes à la Région au titre de la jeunesse et des sports.

J’espère qu’elle aura la force et le temps de tout assumer.

Et je veux croire que parmi les différentes raisons de sa nomination, il y a, et pourquoi pas au premier rang, la reconnaissance de l’importance de Villeneuve d’Ascq dans notre grande Région.

Je lui souhaite, à elle aussi, bon courage et je réaffirme notre volonté de travailler avec elle sur les dossiers qui nous sont communs.

Et je voudrais terminer sur cette réflexion : François Hollande, élu Président de la République en mai 2012, aura au moins réussi cet exploit de contribuer à faire perdre, en mars 2014 à la gauche, une majorité de villes au sein de Lille Métropole dont Tourcoing et Roubaix et avec elles la Présidence de la MEL et cela même si je travaille en confiance avec le Président Castelain au sein d’une majorité élargie à la MEL.

Il aura aussi fait perdre une majorité de députés européens socialistes, même si « le soldat Pargneaux  a été sauvé »…

Dans la foulée, le Conseil Départemental a basculé à droite…

et 1, et 2, et de 3…

la MEL, le Conseil Départemental et la Région,

« le compte est bon » … (si on peut dire) et le score ainsi réalisé sera sans doute difficile à égaler…

Mais je le répète une fois encore… c’est ainsi en Démocratie et tout démocrate, dont je suis, ne peut que le respecter.

Au demeurant, si la gauche et le PS devraient s’interroger sur les raisons de leurs  naufrages,

les droites ne peuvent faire « comme si » on pouvait sans précaution, avec moins de 30 % des voix et donc 15% du corps électoral, diriger et contrôler toutes les instances…

L’heure devrait donc être plus que jamais à l’ouverture des esprits, au bon sens et à des stratégies de Rassemblements citoyens sur des idées et des projets…

L’avenir nous dira si le monde politique sera au rendez-vous de l’intelligence plutôt qu’à celui des calculs politiciens….

Gérard Caudron