Discours de Maryvonne Girard lors de sa remise de médaille le 4/3/2016

Monsieur le Maire, mon cher Gérard,

Mon Colonel

Monsieur le Commissaire divisionnaire,

Commandant Auverdin , Capitaine Glaas

Capitaine Janecka

Monsieur le 1er Vice-Président de la Métropole européenne de Lille et Maire de Bouvines. Mon cher Alain

Messieurs les Maires des communes amies

Mes chers Collègues du conseil municipal et de la Métropole européenne de Lille,

Mesdames, Messieurs toutes et tous en vos titres et fonctions

Mes chers amis,

 

Mon émotion est immense ce soir, croyez-moi, et votre présence nombreuse me touche énormément, aussi vais-je essayer d’effacer ce mélange de nervosité et de joie par quelques remerciements bien mérités…

Je commencerai bien entendu par Monsieur le Préfet   à qui je dois cette haute distinction, être une élue de la République me rendait déjà heureuse, mais être reconnue pour mon engagement au service des villeneuvois me comble de joie, et par la voix de Monsieur Rizzon qui le représente ce soir, je l’en remercie très chaleureusement.

Je remercierai également de suite le Capitaine Vanhove pour sa gentillesse lors de notre rencontre à ce sujet.

Et le Colonel Moulart qui dans un mail m’a appris le premier ma nomination avec son humour habituel.

A vous Monsieur le Maire, mon cher Gérard, un très grand Merci éclairé d’amitié, de fidélité et de loyauté sans faille, je te dois le fait d’être ici ce soir… Tu le sais, mon engagement est total et je suis très fière d’être à tes cotés

Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas particulièrement parler de moi mais ce soir vous me permettrez de trahir cette tradition…

De mon enfance, je garde en mémoire les journées passées entre Lille avec mes parents,

Hellemmes chez mes grands parents et Marchenelles chez ma Marraine et mon oncle à l’époque directeur de la seule école du coin devenue depuis les serres municipales…

Que de souvenirs ! Souffrant d’être fille unique, c’est avec plaisir que j’accueillais l’arrivée de leurs 2 enfants, Fabrice qui restera mon petit frère et Delphine ma merveilleuse filleule…

Ma famille m’a appris les valeurs qui sont les miennes aujourd’hui: la solidarité, le partage

et l’envie de rendre les gens heureux… Mais aussi la passion du foot qui, depuis, ne m’a

jamais quittée, et celle des débats politiques mémorables…

A 18 ans, à quelques mois du BAC je décidais de tout arrêter et de me lancer dans la vie active, mon attachement à l’écoute et au contact humain me fit entrer dans une petite boutique de prêt à porter de luxe de Lille où je m’épanouissais dans le travail sans compter mes heures… Parallèlement, Villeneuve d’Ascq sortait de terre et je me promettais d’y venir m’installer.

En 1982, nous arrivions aux Chaumières dans cette belle ville dont j’étais tombée amoureuse. A cette époque, j’entendais déjà ma famille, mes voisins parler d’un certain

Gérard Caudron et de sa pugnacité dans son travail au service de sa ville…

La même année, un problème de santé que l’on appellera accident de la vie, vous m’autoriserez à ne pas en dire plus, me pousse à me forger une volonté de fer et une force de caractère qui m’anime encore aujourd’hui. Néanmoins, l’année 1982 se termina dans un bonheur total du prénom de Jonathan…

Quelques années plus tard et une rééducation active, je retrouvais une vie normale et en

1986, mon 2ème bonheur arriva sous le doux prénom de Charlotte…

Arrivant à la Cousinerie, je me lance tout naturellement dans le bénévolat à l’école Paul

Cézanne, la directrice de la maternelle me demande de m’occuper des fêtes, je me retrouve Tatie de plus de 150 enfants et surtout de ceux de mes amis dont je m’occupais… La maison était remplie de rires et de pleurs d’enfants mais que de magnifiques souvenirs…

Après avoir travaillé dans un commerce de la Cousinerie, il était temps pour moi de créer ma boutique, en 2000, mon rêve devient réalité et j’ouvre la Boutique de Charlotte… en plein cœur de la Cousinerie

Politiquement, engagée au PS, je quitte ce parti en 2002 au moment de la création de

Rassemblement Citoyen le mouvement de Gérard Caudron … Très vite, nous entrons dans notre 1ère campagne, celle des législatives, qui nous laissera un goût amer, je n’en dirais pas plus.

Quand d’autres auraient abandonné, fort de son score dans sa ville, le président de

Rassemblement Citoyen, Gérard, mon ami, fonce pour renforcer ce mouvement qui deviendra rapidement la plus grande force militante de la ville, en tenant compte des consignes de respect envers les autres et de convivialité…

En 2008, après une campagne de terrain avec notre magnifique équipe de militants, nous gagnons…

Le « nouveau » Maire me confie alors la lourde tâche de 1ère adjointe déléguée à de multiples thématiques telle que la vie quotidienne englobant ainsi, entre autres, la sécurité et la prévention de la délinquance. Vous me connaissez, je me plonge donc dans un boulot à plein temps, courant partout entre les stationnements sauvages, les trous dans la chaussée, les dégradations, les dealers, les gamins que l’on espère sauver….Les conflits de voisinage, les Roms, les gens du voyage et j’en profite pour faire un petit clin d’œil à Daisy et Monsieur Cousin……La vie d’élue n’est pas un long fleuve tranquille…

Les journées sont longues et de ce fait les nuits sont d’autant plus courtes … Les WE chargés en événements partagés entre élus et souvent avec ma Mauricette…

Et parfois voire souvent en astreintes… Je ne peux ne pas citer Françoise, Marie, Patricia,

Sylviane et Laurent et les équipes de ces fameuses astreintes, qui peuvent être aussi tragiques que drôles parfois.

Dans ce mandat 2008/2014, nous préparons l’arrivée d’un joyau de la MEL, le Grand stade, étant situé en grande partie sur Villeneuve d’Ascq, la feuille de route du Maire était limpide :

« protection des riverains », il nous aura fallu 2 ans à coup de 3 réunions par semaine entre tous les acteurs pour réussir cette ouverture en limitant les nuisances pour les Villeneuvois… Nous avons réussi… Et j’en suis fière.

En 2014, et une campagne aussi respectueuse que celle de 2008, les électeurs nous choisissent à nouveau et je me vois rester à la même place ( Merci Gérard ! )… Avec quasiment les mêmes délégations excepté la vie des personnes handicapées et l’état civil,

Gérard jugeant peut être que j’avais commis beaucoup trop de mauvaises actions, près de

1000 mariages en 6 ans… Mais à la place il me donne le logement, la propreté… Et une place de conseillère Métropolitaine … C’est avec un mélange d’appréhension et de joie que j’entre à la MEL, et j’avoue m’y sentir bien.   « Il n’est pas nécessaire d’ être d’accord sur tout pour bien travailler au service de tous»,

cette devise correspond totalement à l’ambiance de la MEL dont le président , Damien Castelain excusé ce soir, mène sa tâche avec une ténacité exemplaire et dans une simplicité qui le caractérise et que j’apprécie tout particulièrement.

Le mérite est à ceux qui luttent constamment, et, quotidiennement, je lutte croyez-moi….

Face à l’écran d’un ordinateur, quelques mots agressifs lâchés dans un mail par un citoyen mécontent nous laissent à penser que notre ville ressemble à Chicago… Loin de moi de dénigrer les problèmes, je préfère les analyser, les relativiser et réunir les collectifs et discuter de vive voix… Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Aussi pour faire face, je ne suis pas seule…

Je suis accompagnée par de formidables équipes … A commencer par Nath et Belinda

que je remercie très sincèrement pour leur aide dans l’organisation de cette soirée ainsi

que Philippe, Règis, Seb ,Franck et toute l’équipe du protocole.

Merci à Doris qui nous accompagne Gérard et moi lors des permanences.

Merci à Régis, Christian et Morgan et leurs équipes de la police Municipale qui travaillent

en partenariat total avec la police nationale chacun assurant ses compétences.

Merci à Alexandre et son équipe de propreté, à Michel et ses filles du service logement, à

Thierry et ses « éduc » Julien et Franck, à David et ses multiples fonctions y compris la

Maison de la médiation, à Jean Luc et Jean François pour la VEEP,

Merci aussi à ceux qui investissent le PC de sécurité du grand stade les soirs de

match Éric, Sam sous la direction d’ Isabelle.

En vérité, je pourrai parler d’un innombrable nombre d’agents…Tous sont sous l’autorité

d’une directrice générale des services Marie Christine Huguet, que je surnomme mon Pitbull…

Le Mérite est une valeur morale procédant de l’effort de quelqu’un qui surmonte des

difficultés par sens du devoir et par aspiration au bien…

L’engagement de l’élue humaine et simple que je pense être restera toujours dans la

loyauté envers celui à qui je dois cette fierté et envers ceux qui travaillent à mes côtés…

Cette nomination de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite, je la partage avec vous

tous… Avec les Citoyens…Avant de terminer, J’ai à ce moment précis une pensée très profonde pour ceux qui nous ont quittés mon père, mes grands parents, mes 2 oncles mais aussi Marcel et Patrick.

Vous m’avez offert ce soir autour de ma famille, de mes enfants Jo et Nath, Charlotte et

Maxime et de leur papa un immense bonheur que je dédie aux 2 amours de ma vie Louis

et Manon

Je vous en remercie toutes et tous très affectueusement…