Une visite de Centres de Vacances un peu particulière….

C’est sur la route d’Habère Poche, en Haute Savoie, que j’ai appris ce samedi 23 juillet le décès de Denis Blanchatte, adjoint aux centres de vacances durant plusieurs décennies et qui nous avait convaincu d’y acquérir un chalet et des terrains pour y accueillir une trentaine d’ados et de pré-ados durant chaque été et quelques groupes durant l’hiver.

J’y ai retrouvé une belle équipe d’animateurs, encadrés par Matthieu et Tarik qui ont fait vivre à 30 jeunes de 12 à 15 ans des aventures passionnantes avec des randonnées, des bivouacs et aussi de l’équitation, de la spéléologie, du rafting (pour ne citer que les principales). Beaucoup de joie et de sourires… qui font tellement de bien en ces temps difficiles….

Le lendemain, à la Chapelle d’Abondance, un autre fidèle Bruno avec toute son équipe, 80 garçons et filles de 6 à 12 ans (abondance où la aussi dans un autre chalet les visites n’avaient pas manqué chaque année avec Denis) et toujours les mêmes sourires et cris de joie avec des randos et des nuits aux alpages, du tir à l’arc, du mini golf, la via ferrata pour les plus grands sans oublier les découvertes des métiers et traditions et la piscine.

Des enfants heureux et des yeux pleins de rêves avec, en soirée, un beau spectacle préparé et présenté par eux.

Enfin Rémuzat, la Ferme de la Donne, un lieu Villeneuvois « un peu mythique » où se sont succédées des générations de jeunes Villeneuvois, un centre que j’avais découvert en Août 1977 pour ma première visite en tant que Maire aux côté de Denis Blanchatte et de Jef Martin,

avec, comme chaque année, une multitude d’activités liées à la nature et à la montagne pour 30 garçons et filles de 10 à 12 ans sous la conduite d’une équipe dirigée par Laurence.

Somme toute, pour moi en ce mois de juillet 2016, une visite de colos en forme de « pèlerinage » qui m’a conforté dans la certitude de la richesse de nos activités jeunesses auxquelles ont concouru des générations d’animateurs, une richesse qui reste une de nos différences qui fait l’attractivité de Villeneuve d’Ascq.

Que serait aujourd’hui Villeneuve d’Ascq sans ces décennies de partenariats, d’actions et de politiques municipales ? Je n’ose l’imaginer.

J’espère que cela continuera avec celles et ceux qui, un jour, prendront notre et ma succession.

Ce sera toujours le meilleur hommage à rendre à tous leurs acteurs dont Denis Blanchatte à qui je dédie ce texte.

 

Gérard Caudron

Maire