Inauguration de la maison des aînés : Intervention de Valérie Quesne

Discours d’inauguration

de la « MAISON DES AINES » du 13 Mai 2017

 

Monsieur le Maire,

Mesdames, Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs les Présidents et membres des associations,

Mesdames, Messieurs, les bénévoles,

Mesdames, Messieurs,

Cher(e)s collègues,

 

Je sais bien, que ce ne sont pas nécessairement des discours que vous attendez d’un ou d’une  élu(e)), mais plutôt des actes, des propositions, des projets concrets.

C’est pourquoi,  aujourd’hui, je suis heureuse de vous accueillir, pour inaugurer la Maison des Aînés, qui a ouvert ses portes, début d’année 2017.

Pour commencer, je voudrais remercier l’ensemble des équipes du CCAS et de la ville.

Ils ont été très nombreux à avoir travaillé sur ce projet

 

Très sincèrement, je les félicite de leur implication et détermination pour avoir fait avancer le projet dans les délais fixés.

Je souhaiterais également, et particulièrement saluer aussi, l’équipe du service Animation et, avant de continuer mes propos vous les présenter.

Tout d’abord, Patricia MINQUE, cheffe du service, avec sous sa responsabilité :

  • Christiane GRONOWSKI, chargée de la coordination des animations,
  • Julien SANTI, s’occupant du suivi administratif et financier des activités et dossiers du service,
  • Cathy HERLEM et Lila MEDJOUB, agents d’accueil qui ont rejoint le service à son ouverture.

Et enfin, Michel DESTOMBE, directeur du service Jeunesse, Sport et culture, auquel s’est rattaché le service municipal des Aînés.

J’avoue avoir été très sensible à leur engagement, disponibilité, et désir de toujours bien faire.

JE LES REMERCIE TOUS CHALEUREUSEMENT.

 

Cette inauguration de la « Maison des Ainés », vient compléter une série de projets que nous nous sommes engagés à réaliser, et que nous avons réalisés…

Cette « Maison des Aînés »,  nous l’avons pensé comme un lieu offrant des services en direction des aînés dans les domaines de l’animation, des loisirs et des sorties.

 

En chiffre, elle se pourrait se traduire par :

– Un budget à hauteur de 300 000 €, pour permettre tout au long de l’année, de proposer des activités comme, les ateliers de peinture et d’aquarelle, d’anglais, d’aquagym, d’informatique, de théâtre, de chant choral animé par « Chœurs aîné »…etc.…

–  70 000 € de travaux pour la rénovation du bâtiment qui désormais va abriter le service (ancienne ferme Courouble),

Si je continue, elle traite environ :

– 4 434  Villeneuvois de plus de 63 ans inscrits pour les différentes prestations.

– 3 615  participants aux banquets annuels répartis sur 3 jours et 3 617 également pour les goûters de Noël.

– 2 490 colis distribués chaque année pour les personnes ne pouvant se déplacer sur les manifestations festives.

Et, 1 400 inscriptions sont recensées à ce jour pour les sorties et voyages.  A titre d’exemple, les destinations pour  cette année s’organisent sur Chantilly, Puy du Four, Namur…et les inscriptions se bousculent…

 

La « Maison des Aînés », c’est également l’organisation d’instants festifs comme :

Les jubilaires,

Le bal du 14 juillet,

Le réveillon de la St Sylvestre,

Et la semaine nationale des aînés, trouvant sa traduction en automne bleu sur Villeneuve d’Ascq, pour 4 450 personnes.

 

Comme vous pouvez le constater, un large choix d’activités et de sorties socioculturelles de qualité.

Si  cette « Maison des Ainés »,  nous l’avons effectivement pensé comme un lieu offrant des activités culturelles, de loisirs et de sport en direction des aînés, nous l’avons  aussi imaginé comme un lieu de rencontre, un lieu du lien social, du vivre ensemble, de la convivialité,

 

Et,  à ce stade de mon intervention, je souhaiterais m’arrêter quelques instant pour rendre hommage :

Aux  bénévoles,

Aux membres des associations (comme l’ARPET dont le siège est adossé à la « Maison des Aînés ») et bien entendu, des Clubs qui œuvrent à nos côtés dans l’organisation de ces activités.

Ils nous sont indispensables, ils permettent le développement et la concrétisation de nouveaux projets dans un contexte financier contraint.

Je dis souvent quand on n’a pas d’argent, il faut être intelligents, et croyez-moi, ils le sont…, ingénieux, subtiles, engagés, motivés, et je pourrais continuer….

Véritable colonne vertébrale du lien social, ils nourrissent notre appartenance Villeneuvoise.

Bien ancré dans le tissu associatif si riche et si actif de Villeneuve d’Ascq, ils façonnent notre identité villeneuvoise.

En effet, beaucoup de nos programmes et ateliers sont souvent le fruit d’une concertation aboutie,  d’un travail main dans la main entre bénévoles,  associations, services et élus

Bravo à vous.

 

Cette nouvelle structure, c’est aussi un projet  que nous avons porté sur le précédent mandat ;  tout un symbole de  reconnaissance de la citoyenneté : « Que l’on soit jeune ou vieux, nous sommes tous des citoyens à part entière ».

Traditionnellement situés dans les CCAS, nous nous sommes refusé de continuer d’héberger notre service animation dans les locaux de la Villa Gabriel, nous nous sommes refusé de continuer à porter cette idée, qu’à 63 ans, pour bénéficier d’activités socioculturelles, la règle, c’est d’ouvrir les portes d’un Centre Communal de l’Action Sociale.

Anecdotique peut-être,  mais qui nous interrogeait : certains des aînés, se refusaient à s’inscrire au service animation, parce qu’ils n’estimaient pas avoir besoin d’un accompagnement médico-social,  ou pour d’autres, parce qu’ils pensaient devoir relever de l’aide sociale pour bénéficier des prestations du service animation….

Certes,  le CCAS a toute sa légitimité dans la commune, parce qu’il se doit d’apporter, aides et soutien à tous nos concitoyens, à tous les âges de la vie, dont l’état de santé ou la situation sociale ou économique le requièrent ; mais au demeurant, et surtout pas pour les plus de 63 ans recherchant des activités socioculturelles que la municipalité peut proposer.

C’est donc dans cet esprit, qu’a été crée ce service municipal des Aînés, au même titre que le service Jeunesse, Sport, Culture etc.

Aujourd’hui,  nous inaugurons cette Maison des Aînés, mais c’est un projet qui n’est pas terminé. C’est une première étape,  une 2ème étape nous attend, celle de la mise en place d’autres services, pour conseiller, accompagner, et orienter, les aînés sur des questions et problématiques qui leurs sont propres.

Cette deuxième phase, nous la souhaitons participative…et à ce titre, nous encourageons  bénévoles et volontaires à nous rejoindre pour poursuivre l’aventure.

Enfin, et avant tout, je souhaite, comme nous souhaitons avec mes collègues élus, que si la « Maison des Aînés » se doit d’être un  lieu où l’on voit vivre, grandir et s’y développer des projets, des activités,  nous la voulons aussi et surtout, comme un lieu où l’on y voit vivre nos concitoyens.

Ainsi et pour terminer mes propos, j’espère que la « Maison des Ainés » puisse être appropriée par vous tous, les aînés de la ville, que vous y soyez toujours plus nombreux à y pousser la porte, que vous  puissiez vous y sentir comme chez vous, en tout cas, c’est une des raisons pour laquelle cette maison a pris le nom,  le votre : « La maison des Aînés ».

Je vous remercie de votre attention, et passe la parole à Monsieur le Maire…..

Valérie QUESNE