Carnet n° 457 du 6 juin 2017

 « Prodiges » à VA ! Tout simplement Prodigieux !

 

Beaucoup des lecteurs de mes carnets qui, par milliers se connectent plus de 20 000 fois par semaine, (et près de 3 millions de fois depuis mon retour le 6 août 2009 à ce mode d’écriture),

beaucoup de mes lecteurs, disais-je, connaissent ma manière de les préparer à partir de notes « jetées » sur des morceaux et des feuilles de papier à différents moments de chaque jour de la semaine et ce, avant de choisir un thème et un titre dans une nuit qui précède son écriture.

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, après le merveilleux spectacle de France 2 « Prodiges » présenté depuis le stade Pierre Mauroy à Villeneuve d’Ascq, j’avais décidé de titrer ainsi mon 457ème carnet :

« Tout simplement Prodigieux »…

 

Quand, quelques heures plus tard à Londres, un 3ème attentat terroriste en moins de 3 mois a ensanglanté un pays, une ville et un peuple ami qui, rappelons le en ce 6 juin avait, depuis son sol, avec tous nos alliés dont les américains, le 6 juin 1944, commencé, il  y a 73 ans, la libération de l’Europe en un jour qui restera le « jour J »,

j’ai, bien sûr, pensé à changer ce titre avant, finalement de choisir de conserver un thème et un titre « sources de vie et de jeunesse », ce qui, pour moi, est la meilleure réponse à ces forces mortifères qui veulent nous contraindre à cesser de vivre !

 

Alors oui je le dis et je l’écris malgré la douleur que nous partageons aujourd’hui avec nos amis britanniques comme hier et avant-hier avec nos amis belges, allemands, danois, turcs, russes, coptes égyptiens, suédois, norvégiens, français …,

la vie est prodigieuse, notre jeunesse est prodigieuse, tout ce que nous avons vu vivre à Villeneuve d’Ascq avec Depeche Mode lundi, Prodiges vendredi, avant les « Vieilles Canailles », Céline Dion, l’ONL, les championnats d’Europe d’Athlétisme, … Oui c’est prodigieux et c’est la meilleure réponse à apporter aux terroristes fauteurs de mort.

 

J’ajoute, et ce n’est pas la moindre des choses, que ces moments de fêtes ainsi vécus dans notre Métropole Européenne Lilloise sont des moments où les différences s’estompent au profit de passions communes, d’émotions et de plaisirs qui donnent de l’énergie et du courage à chacun(e) d’entre nous pour construire l’avenir envers et contre ceux qui voudraient nous en priver !

 

C’est le signe et une leçon que tout reste toujours possible et le monde politique qui nous gouverne ferait bien de mieux s’en inspirer en particulier en France à 5 jours du premier tour des élections législatives.

Il y a quelques semaines la France s’est donnée un nouveau et jeune Président de la République en la personne d’Emmanuel Macron qui a su réussir son entrée, en particulier sur la scène internationale.

J’ai voté pour lui et j’ai dit clairement que je souhaitais sa réussite dans l’intérêt de la France, des Françaises et des Français, me refusant à jouer le jeu d’une opposition stérile en attendant une revanche, ce qu’une immense majorité de nos concitoyen(ne)s n’ont ni le temps, ni les moyens d’attendre…

 

Et je redis aussi que je ne supporte pas « ces tombereaux d’insanités » qui sont dirigées contre lui sur internet en provenance de tous les bords et qui ne grandissent pas leurs auteurs…

Une chose est d’être en désaccord sur tel ou tel projet, et de le dire…, une autre est de salir un Président nouvellement élu par les 2/3 des Français.

 

Tout indique aujourd’hui que « la République en marche » aura une large majorité… peut être d’ailleurs trop large pour avoir l’expérience nécessaire, la raison indispensable et surtout la représentativité de tout le Peuple de France…

 

Une chose est d’avoir une majorité nécessaire pour gouverner, une autre est d’avoir une majorité qui écrase toutes les autres sensibilités politiques comme on a pu le vivre en juin 1968, en mai 1981 ou en mars 1993…, avec tous les excès de langage et toutes les tentations de domination que cela implique durant finalement un laps de temps d’ailleurs assez court (quelques mois à peine entre le raz-de-marée de juin 68 pour le Général de Gaulle et son départ en 1969, un peu plus de 2 ans « d’état de grâce » après mai 81, la victoire de Lionel Jospin en 1997 après la lourde  défaite des socialistes de 1993 et malgré l’élection de Jacques Chirac en 1995)

 

Et même s’il ne suffit pas d’être jeune et « nouveau en politique » à la fois pour avoir toutes les qualités et pour répondre à toutes les conditions souhaitées de transparence, d’honnêteté et de moralité politique, j’espère que la majorité qui sortira des urnes sera au minimum plurielle avec des majorités d’idées et des élu(e)s qui sauront faire valoir des positions non dogmatiques…

 

C’est pourquoi, si en tant que Président de Rassemblement Citoyen, un mouvement pluraliste représentatif du Camp du Progrès où toutes ses sensibilités peuvent s’y exprimer, à travers des votes différents, je ne veux pas donner et je ne donnerai pas de consignes de votes, en tant  que citoyen électeur je veux dire que, personnellement, je voterai pour Audrey Linkenheld, notre députée sortante, dans la deuxième circonscription.

C’est une jeune députée qui pendant 5 ans a bien travaillé et avec qui, j’ai bien travaillé, au contact étroit de nos concitoyens.

A l’écoute de nos difficultés comme de nos projets et ambitions, elle a fait le maximum de ce qu’elle pouvait faire pour y répondre dans le cadre contraint qui était le sien.

Je lui fais donc confiance pour éviter le double piège d’une position de « béni-oui-oui » ou d’une opposition idéologique systématique.

J’espère qu’elle saura donc, si elle est réélue, se positionner de manière intelligente pour faire revivre dans la majorité de demain et à ses marges une sociale démocratie  humaine constructive dont notre pays et nos concitoyens ont besoin pour éviter de sombrer dans les affres d’un libéralisme destructeur…

 

J’espère qu’avec et au travers ce 457ème carnet titré de manière positive « Tout simplement prodigieux », sans pour autant nier ni les risques terroristes ni les difficultés de nos concitoyens, mais en conservant un immense espoir chevillé au cœur pour ma ville et pour mon pays, on saura éviter les facilités des affrontements entre camps antagonistes pour permettre à chacun(e) d’apporter sa contribution sans nier son droit à la différence.

C’est ce qu’à toujours voulu « Rassemblement Citoyen » avec une philosophie selon laquelle

« Il n’est pas nécessaire d’être d’accord sur tout pour bien travailler ensemble au service de tous »… !

 

Encore faut-il que veuillent et que sachent se rassembler des femmes et des hommes qui ne sont pas d’accord sur tout mais qui veulent travailler ensemble au service de tous.

D’où mon souhait de voir le Président Macron réussir dans sa difficile tâche au service de la France et mon vote, dimanche prochain, pour une députée, Audrey Linkenheld, dont je connais les qualités qui devraient lui permettre de dépasser des cadres politiques aujourd’hui surannés pour être, avec efficacité, au service de nos électrices et nos électeurs du Camp du Progrès.

 

Une fois encore, je pense faire avec l’écrit de ce 457ème carnet la démonstration, qu’à l’instar de Victor Hugo :

« Je crois ce que je dis et je fais ce que je crois »

 

et ce, en restant fidèle à François Mitterrand quand il nous rappelait

« qu’il y a toujours un avenir pour ceux qui pensent à l’avenir ».