«

»

Carnet n° 471 du 9 octobre 2017

« Politique et politiciens d’aujourd’hui…. Ça suffit…. Ras le bol ! »

 

La politique et les politiciens (dont je suis) n’ont jamais été exempts de défauts et d’excès en tous genres, en particulier de langage…

Il suffit, pour s’en convaincre, de se replonger dans les tréfonds de l’Histoire…

Pour autant, jamais, au grand jamais, je ne les ai vu atteindre un tel niveau que je qualifierai de double, voire de triple « zéro » de la politique !

 

Chaque jour nous en amène son lot… en particulier de la part des deux figures actuellement dominantes qui font ainsi les délices de certains médias et de tous les réseaux internet, éprouvant sans doute une véritable jouissance à en rajouter… et à s’affronter.

 

Le premier, Monsieur Macron est Président de la République. Il multiplie « les formules assassines » en n’hésitant pas à traiter ceux qui souffrent de « fainéants » en les accusant, devant les caméras de f… le b…, simplement parce qu’ils usent de leur droit de manifester.

 

Le second qui croit représenter à lui seul l’opposition à des décisions politiques injustes a entrepris, sans doute, pour préparer les élections électorales de 2020 ( ?), 2021 et 2022 (Municipales, Départementales, Régionales, Présidentielles), de démolir tout ce qui n’est pas lui et les siens… c’est Jean Luc Mélenchon, qui ira, ces derniers jours jusqu’à déclarer que « Manuel Valls est totalement intégré dans la fachosphère ».

 

Ce n’est d’ailleurs, malheureusement, que « la partie visible de l’iceberg car, à l’instar de la Fable de Monsieur Jean de La Fontaine, « les animaux malades de la peste », toutes les structures, partis et mouvements politiques sont aujourd’hui « frappés de ce mal qui faisait aux animaux la guerre » et à propos desquels la fable nous disait : « Ils n’en mourraient pas tous mais tous étaient frappés ».

 

Est-il bien nécessaire d’insister ? il suffit de regarder ce qui se passe au FN, chez les LR, au PS (ou ce qu’il en reste), à l’UDI et au Modem, chez les Radicaux…. et même déjà au sein de la REM de M. Macron voire chez certains insoumis qui ne supportent déjà plus les excès, dérives et fautes plus ou moins graves de certaines et certains d’entre eux…

 

Personne, disais-je, n’est épargné… et peut être pas davantage le Mouvement que j’ai crée il y a 15 ans, « Rassemblement Citoyen », qui a fait sortir certaines et certains de ceux qui m’entourent d’un anonymat dans lequel ils et elles n’imaginent pas, à tort, de pouvoir ou devoir un jour y retourner….

 

Une chose est sûre : le fait que j’arrive sans doute dans la dernière ligne droite de ma vie politique, ce dont je ne me suis jamais caché et ce, malgré ma forme ‘physique et intellectuelle (une forme que je souhaiterai à de plus jeunes que moi) explique certaines agitations et grenouillages dont on verra peut être les premières expressions lors du débat sur la sécurité à Villeneuve d’Ascq et les moyens supplémentaires pour y faire face (sous la conduite du député insoumis Monsois de la 2ème circonscription) avant, quelques mois plus tard, de construire et de voter notre budget 2018.

 

Une autre chose est sûre : Pour Villeneuve d’Ascq et pour les Villeneuvois, je ne me laisserai pas détourner de ma voie, qui porte le nom de la liste sous lequel j’ai été régulièrement réélu « Ensemble pour Villeneuve d’Ascq », un chemin qui résulte d’une volonté comme aimait à le dire François Mitterrand :

« Là où il y a une volonté, il y a un chemin »

 

Sur ce chemin, toutes celles et tous ceux qui partagent nos valeurs d’humanisme, sociales, solidaires et européennes pour Villeneuve d’Ascq, « Une ville en mouvement » et pour les Villeneuvois(es),

oui toutes et tous sont les bienvenu(e)s !

 

Tout au long d’une longue vie, trop longue peut être, je n’ai pas changé ni de valeurs ni de combats

  • Pour une société plus juste et plus solidaire en me rappelant sans cesse ces paroles de Victor Hugo: « C’est l’enfer des pauvres qui fait le paradis des riches » (Puisse M. Macron et les siens l’entendre à l’heure où il supprime l’ISF des plus riches).

 

  • Pour une société qui se réforme, en rappelant que « réformer », ce n’est pas « casser » car Réformer c’est d’abord essayer de réaliser cette belle ambition : « Changer la vie ! ».

Les plus anciens n’ont pas oublié ce chant des années 80 :

« Changeons la vie ici et maintenant ! »

 

  • Pour l’Europe et sa construction sur les bases rénovées,

– seul moyen de nous assurer la Paix sur notre vieux continent où les démons nationalistes font leurs réapparitions dans tous les pays et dans toutes les sphères politiques,

– seul moyen aussi de conserver, au moins en partie, notre modèle social et notre mode de vie,

– seul moyen enfin de faire vivre une forme de laïcité.

 

Voilà, j’ai dit, en ce lundi 9 octobre 2017, ce que j’avais sur le cœur : un ras-le-bol d’un côté mais encore et toujours une volonté et un chemin pour mes valeurs et pour ma ville avec celles et ceux qui voudront bien m’y accompagner jusqu’à 2020 et peut être au-delà.

22339427_1466910923357265_3367954805445458080_o

22289623_1713103005369509_7099171406355589152_oCette semaine écoulée m’a aidé dans cette détermination avec, bien sûr, des drames qui nous montrent chaque jour la fragilité du monde, de nos sociétés et les périls qui menacent nos enfants,

esbva

mais avec aussi une ville qui bouillonne d’activités, « une ville en mouvement » dans toutes ces dimensions, une semaine qui s’est terminée ce week-end avec la fête de la science, l’âge du fer à Asnapio, les jubilaires à l’Hôtel de Ville, le CARL au Héron, (en préfiguration de l’Astropole que j’espère voir naître fin 2019), sans oublier Fant’Ascq et les 10 ans de l’École de Musique, point d’étape d’une aventure musicale de notre Ville, issue des sociétés de musique (dont certaines prospèrent encore) et en équilibre toujours entre son objectif de service public et sa forme associative, des structures, des activités et des passionnés bien à l’image de notre ville « Villeneuve d’Ascq, la différente ! »

22254764_10212287727181790_916640155511949515_o

Puissent celles et ceux qui, un jour, me remplaceront ne jamais l’oublier !

22228456_10214476844784354_6357767870123885130_n